Le rôle de la nourriture dans l’éducation canine.
Document créé par « Pet Professional Guild » - traduit par Elaine Clark IMDT


Pourquoi devrais-je employer de la nourriture pour éduquer mon chien ? Quand je demande à mon chien de faire quelque chose il devrait le faire, non ?

Les chiens sont des êtres intelligents qui ont des sentiments et qui pensent tout comme nous. Même s’ils ne sont pas des petites personnes poilues, comme nous ils répètent des actions qu’ils trouvent agréables et qui amènent des récompenses et ils évitent de répéter des expériences désagréables.  Si vous demandez à votre chien de faire quelque chose « simplement parce que c’est vous qui le dites » c’est comme travailler pour un patron qui ne paye pas. Vous seriez motivé à le faire ? Vous pouvez forcer votre chien à obéir, mais où en seraient vos rapports avec lui ? Comment verriez-vous une personne qui vous force à travailler ? En revanche, si vous mettez en place le jeu de « Si je fais ce que tu veux, j’aurai droit à une récompense, » c’est une situation gagnante qui renforce le lien entre vous. Le chien est motivé et veut apprendre et tout le monde peut jouir de la séance d’éducation.  Vous aimez votre chien, alors pourquoi ne pas utiliser un outil qui lui fait plaisir ?

Pourquoi mon chien ne m’écoute que si j’ai un morceau de hot-dog à la main ?

 Les chiens sont si intelligents qu’ils apprennent non seulement ce que nous VOULONS leur apprendre – ils lisent également entre les lignes et apprennent des choses que nous ne voulons pas leur enseigner.  Si vous commencez, donc, avec ce morceau de hot-dog sous son nez quand vous l’éduquez, il s’attend à voir et/ou sentir cette friandise à chaque fois.  Ceci est une plainte que l’on entend souvent …. mais facile à régler. Il suffit de suivre ces étapes : (1) Demandez le comportement, (2) Marquez l’action (avec un déclic ou un mot, pour indiquer au chien  « Oui, c’est la bonne réponse et une récompense arrive »), et puis (non pas avant) (3) Prenez la récompense à la main. Si la récompense n’apparaît systématiquement qu’après le comportement requis, le chien apprendra qu’il n’a pas besoin de la voir ou de la sentir avant pour la gagner.

Comment m’assurer que je n’aurai pas besoin de soudoyer mon chien à vie chaque fois que je lui demande de faire ce que je veux ?

Tout d’abord, il y a une différence entre un « pot de vin » et une récompense. Le pot de vin vient avant l’action ; la récompense arrive après l’action. C’est une distinction importante, puisque « soudoyer » n’est pas efficace comme méthode d’éducation tandis que renforcer l’est. Si vous soudoyez, votre chien ne se comportera  comme voulu que s’il voit une friandise. Si vous récompensez, alors votre chien fera ce que vous lui demandez en espérant gagner ce morceau de nourriture. Après la phase d’apprentissage, lorsque la leçon est solidement acquise vous pouvez commencer à supprimer progressivement les récompenses de friandises.

 Par exemple, si vous apprenez au chien de s’assoir sur demande, pendant la phase d’apprentissage vous renforceriez chaque « assis » avec une friandise. A un moment donné, le comportement deviendra si familier et facile pour le chien qu’à chaque fois que vous dites « Assis ! » il le fera sans devoir réfléchir. C’est le moment de récompenser avec une friandise de façon aléatoire.  Lors de cette étape vous pouvez lui dire « Oui ! C’est bien ! ». Ou encore récompensez avec une récompense « fonctionnelle ».   Mettons qu’il veut sortir dans le jardin (clôturé), il peut « gagner » ce qu’il veut en s’asseyant calmement devant la porte. Ou bien si vous lui demandez de s’assoir avant de poser sa gamelle par terre, celui-ci est aussi une récompense fonctionnelle.

En fait la nourriture est un outil d’éducation et ne sera pas nécessaire à vie. N’oublions pas, d’ailleurs, que personne ne devient expert en maths après une seule leçon de maths! Le chien a besoin de s’entraîner à plusieurs reprises et dans des diverses endroits avec de plus en plus de distractions avant qu’il ne « sache » faire quelque chose.

Si je l’entraîne beaucoup, ne deviendra-t-il pas gros ?

La quantité de nourriture que vous lui donnez lors des séances d’entraînement est déduite de sa ration quotidienne dans la gamelle au moment des repas. Si vous remplissez votre chien de friandises tout au long de la journée et puis lui donnez sa ration complète aux repas … forcément il deviendra énorme ! Les friandises sont merveilleuses et des friandises super-appétissantes (comme les hot-dogs, le fromage et le poulet) seront nécessaires lors de l’apprentissage d’un comportement difficile dans un endroit difficile avec beaucoup de distractions. Mais en revanche, vous avez des ressources importantes dans cette gamelle que vous remplissez deux fois par jour.   Au lieu de manger toute sa ration dans une seule fois, utilisez une proportion pour des séances d’entraînement.  Il y a des éducateurs qui donnent toute la ration quotidienne ainsi.

A noter que pour le chien ce n’est pas vraiment le goût de la nourriture qui est important ….. c’est l’odeur.  Ils travaillent, donc, aussi bien pour des tout petits morceaux (la taille d’un petit pois, ou encore plus petit pour des petits races) que pour des gros. Quand j’utilise du pâté de fromage, j’en étale un tout petit peu au doigt, que mon chien lèche.

Si mon chien ne travaille pas pour la nourriture, comment est-ce qu’un éducateur qui emploie que des méthodes positives, basées sur les récompenses, pourrait m’aider ?

Avec l’éducation basée sur des méthodes positives et des récompenses, les récompenses ne sont pas forcément des friandises. Il s’agit de tout ce que votre chien aime et qu’il travaillerait pour obtenir. On emploie plus souvent la nourriture parce que 1) la plupart des chiens adorent manger et 2) c’est plus facile de travailler avec de la nourriture.  Mais il y a beaucoup de chiens qui travaillent pour une balle ou un jeu de tire-à-la-corde.

A quel moment est-ce je pourrai arrêter de donner les friandises pendant les séances d’éducation?

Une fois que vous constatez que votre chien fait, sérieusement, ce que vous lui demandez dans tous les environnements et avec toutes les distractions possibles vous n’avez plus besoin de récompenser pour ce comportement.  N’oubliez pas que si vous travaillez avec des outils comme un collier de correction vous vous poserez la question « A quel moment est-ce que je pourrai arrêter de corriger mon chien ? ».   Les 2 méthodes emploient la motivation. A vous de vous poser la question « Est-ce que je veux motiver mon chien à travailler pour quelque chose qu’il aime et veut obtenir,  où pour quelque chose qu’il n’aime pas et travaille  afin de l’éviter ? ».

Mon chien m’écoute à la maison, mais quand je l’emmène au parc je suis obligé à le soudoyer pour qu’il soit à l’écoute. Pourquoi ?

Bien sûr on ne peut pas faire de calculs en algèbre après une leçon niveau primaire de maths ! On ne s’attaque pas aux pistes de ski en haute Alpes Suisses après qu’un cours de ski. L’apprentissage se fait en plusieurs étapes. Chez vous c’est l’école maternelle, un endroit où l’apprentissage est facile parce qu’il y a peu de distractions. Le jardin est l’école primaire, avec des papillons à chasser et le bruit des voisins. Devant la maison le chien est au collège ….. il peut maintenant voir des gens, d’autres animaux  et des véhicules en mouvement. Au parc le chien est au lycée …. cet environnement est une véritable gageure parce qu’il y a tellement de choses qui font concurrence pour son attention.

Une des plus grandes différences entre notre façon d’apprendre et celle des chiens est l’aptitude à généraliser.  Si votre père vous montre comment changer un pneu dans le garage, vous seriez capable de le faire dans n’importe quel autre endroit. Mais un chien qui aurait appris comment changer un pneu dans le garage ne saurait plus où il en est si on lui demandait de le faire ailleurs. Il nous faut, alors, mettre en place des séances dans de diverses situations pour chaque comportement qu’on lui apprend.  Lorsque vous lui apprenez à s’asseoir à votre demande il faut, donc, lui faire travailler dans la maison, dans le jardin, dans les bois, sur le trottoir, quand il y a un avion qui passe, etc. Chaque situation est un nouveau niveau de difficulté pour votre chien.

Qu’est-ce que c’est le renforcement positif ? Est-ce que c’est simplement donner des friandises à mon chien ?

Le renforcement positif est l’un des 4 « quadrants » de modification de comportement. Dans les termes les plus simples, positif veut dire ajouter quelque chose et renforcer veut dire encourager ou augmenter un comportement. Donc, quand vous éduquez votre chien vous voulez établir de nouveaux  comportements plus appropriés. La façon la plus efficace de la faire c’est d’associer quelque chose que votre chien aime à ce comportement – lui donner quelque chose qu’il veut lorsqu’il fait le comportement. Le renforcement peut être n’importe quelle chose à laquelle votre chien veut accès – une promenade, la nourriture, un jouet ou votre attention.

 

« Fière membre du « Pet Professional Guild »

L’Association pour les professionnels sans rapport à force dans le domaine des animaux de compagne.

« The Pet Professional Guild » autorise ses membres actifs à utiliser ce document éducationnel pour leur commerce.

 

« The Pet Professional Guild » - Outil de ressource pour nos membres.  

Mon Copain mon Chien - The trainer your dog would choose.